Surpopulation = crime! PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 
Lundi, 27 Décembre 2010 18:48

Il est temps pour l’humanité de prendre le problème par la racine et de le traiter :

la surpopulation de notre planète.

Contrairement à ce qui est reconnu comme un droit fondamental de liberté, engendrer trop de descendance est un crime contre l’humanité. L’explication est simple et tient sur peu de lignes: un humain nécessite une unité complète de besoins pour vivre, à savoir logement, nourriture, santé, éducation, énergie, travail, vêtements, loisirs, etc. L’unité complète pour vivre engendre un besoin de ressources puisées dans notre planète. Si l’on augmente de manière incontrôlable le nombre d’humains sur la même planète fournissant ces ressources, alors l’approvisionnement même de ces ressources devient un problème, car la Terre n’est pas inépuisable. Il faut ajouter à cela que le concept d’ordures est propre aux humains et qu’il n’existe pas dans les lois naturelles qui recyclent systématiquement toute ordure naturelle.

Vient alors la question du nombre d’humains que peut nourrir la planète, aucun de nos dirigeants ne s’engage sérieusement sur cette voie, tous préfèrent garder la tête dans le sable et continuer de défendre le droit à la procréation sans limites. Leur lourde reponsabilité nous mène face à la plus grande aberration de notre propre espèce, l’extinction par profusion. Tel un virus qui a besoin d’un corps pour se développer et se reproduire à outrance jusqu’à la mort du corps qui l’héberge, l’humain s’immole avec certitude en détruisant la planète qui le nourrit. Dans l’ordre naturel, chaque vallée ou région nourrit les espèces qui l’habitent. Si une espèce croît de manière significative, la région ne peut plus la nourrir et les lois naturelles provoquent le rétablissement de l’équilibre par la propagation d’épidémies réduisant l’espèce à un nombre normal par la préservation des plus forts d’entre eux. Par leur faculté d’intelligence les humains peuvent faire face à nombre d’épidémies et savent migrer lorsqu’une région devient austère. Cela est convenable et raisonnable dans la mesure où l’espèce humaine, également par sa faculté d’intelligence, reconnaît les limites démographiques à ne pas dépasser, ce qui n’est de loin pas le cas en ce début de millénaire.

Dans le respect fondamental de la vie, il n’est pas question d’envisager la décroissance par des tueries, des épidémies ou par un quelconque plan utilisant la mort et la destruction. Seul le contrôle mondial des naissances, effectué de concert avec tous les peuples, représente une saine solution réellement humaniste, sage et en phase avec l’amour véritable du prochain.

Ne pas reconnaître la surpopulation actuelle est un manque total de discernement, continuer de défendre la procréation sans limites une position criminelle. Comment croire que nous pourrons tous vivre décemment quand nous savons que la production de ressources et les pollutions engendrées par la consommation nous mènent tout droit contre le mur ? Il est non seulement important de produire et de consommer autrement, mais il est avant tout primordial et extrêmement urgent de reconnaître que nous sommes déjà BEAUCOUP TROP NOMBREUX sur notre petite planète, et qu’il est temps de s’attaquer à ce problème par la racine, avec responsabilité, respect de la vie et des lois naturelles.

Religieux de toute sorte qui prônez stupidement la procréation, dirigeants politiques qui faites l’autruche, scientifiques irresponsables qui pensez tout sauver par les OGM, humanitaires qui privez les peuples de leur autosuffisance sans les éduquer au contrôle des naissances, parents irresponsables qui mettez plus de quatre ou cinq enfants au monde (par femme), vous qui lisez ce texte et qui ne faites rien, moi-même, nous sommes tous impliqués dans ce qui peut être qualifié de plus gigantesque crime contre l’humanité. Réveillons-nous, car le temps passe et met au monde plus de 6 nouveaux humains par seconde, nous entamons sans aucun doute la période la plus difficile de toute notre histoire ! Il nous faudra réparer ce que nous avons cassé, c'est le destin de nos enfants et de leurs descendants, quel gâchis...

Orlandres

 

Voir les chiffres en temps réel: http://www.worldometers.info/fr/


Des solutions existent, je vous conseille quelques lectures bien plus développées que mon court récit :

http://gaiablog.over-blog.com/article-2852833.html

http://terresacree.org/anne.html

http://mecanoblog.wordpress.com/2009/11/23/un-nouveau-siecle-deugenisme/

 

*******

Contrat Creative Commons

 

Commentaires  

 
+3 # chamane 30-12-2010 11:56
Mon père tenait exactement le même discours dans ses livres il y a déjà dix ans, évoquant le métaphore du nénuphar qui croit à la surface de l'étang, doublant sa surface tous les jours. Le centième jour, l'étant est recouvert, alors qu'il n'était couvert qu'à moitié le 99 ième jour. En 1998, il disait: "En matière de surpopulation, nous en sommes au 97 ième ou 98 ième jour..."

Mais mon père constatait aussi que la natalité est une arme de guerre pour les idéologues, car les enfants sont endoctrinés dans la religion de leurs parents, et colonisent ainsi les pays de l'intérieur... comme une gangrène. Quels sont les régimes politiques qui seraient aujourd'hui assez visionnaires pour renoncer à la conquête en faveur de la survie de l'humanité?

Pour ce qui est de la contraception, elle est plus difficile à mettre en place dans les pays illetrés, or ce sont justement ceux-là qui font trop d'enfants. Je préconise de déplacer les financements des programmes d'aide aux tiers-monde afin de remplacer les campagnes de vaccination par des campagnes de stérilisation des femmes.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Orlandres 30-12-2010 12:02
Bonjour Chamane,

Merci pour votre commentaire. Votre père avait déjà une vision claire de la véritable condition de l'humanité, cette image de l'étang est fort loquace. Il va sans dire que dans un système pyramidal capitaliste, plus il y a de consommateurs plus la tête de la pyramide s'enrichit, c'est la cupidité de l'homme qui est coupable de sa propre déchéance...

Cela dit une campagne de stérilisation des femmes me semble fort contestable, le respect de la vie et du libre arbitre sont pour moi les bases solides d'une civilisation réellement évoluée. Par conséquent je mettrais un bémol à votre idée en proposant une campagne d'éducation par la mise en évidence de la loi de causalité: un enfant sauvé aujourd'hui dans un pays du tiers-monde fera 10 enfants si on ne prend pas soin de lui faire comprendre qu'en agissant ainsi il multipliera les problèmes par 10. Qu'ensuite on puisse proposer des solutions de stérilisation pour l'homme ET la femme devient une bonne alternative.

On ne peut pas blâmer la compassion qui pousse les humanitaires à ne pas laisser "crever" les humains, en revanche un véritable amour du prochain à long terme impose qu'on puisse offrir un avenir viable à chacun, ce n'est de loin pas le cas aujourd'hui...

Bien à vous.

Orlandres
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Manu 05-12-2011 10:08
Quand j'essaie de tenir ce genre de discours pour exprimer mes craintes sur l'avenir, je passe toujours pour un pur fantaisiste, un cinglé qui regarde trop de films, un fanatique de la morosité...

Nous vivons une époque qui voit la glorification de la bêtise et de la petitesse, dont la doctrine est "j'achète donc je suis". Dans ces conditions, difficile de se faire entendre et surtout comprendre.

Un jour viendra où notre plus gros problème ne sera pas l'approvisionnement en ressources, ni les changements climatiques, ni tout autre phénomène. Ils seront bel et bien réels et catastrophiques, certe, mais le plus violent sera, je pense, les nouvelles guerres pour l'espace vital.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Orlandres 08-12-2011 06:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Manu:
Quand j'essaie de tenir ce genre de discours pour exprimer mes craintes sur l'avenir, je passe toujours pour un pur fantaisiste, un cinglé qui regarde trop de films, un fanatique de la morosité...

Les idées avancent lentement, l'humain a de la peine à mettre son intelligence au service de la logique. Si l'on sait mettre bout à bout les vérités, personne ne peut contester le résultat de la logique, à moins d'y mettre de la mauvaise foi... Alors où se trouve le cinglé, le fanatique et le fantaisiste?

Citation en provenance du commentaire précédent de Manu:
Nous vivons une époque qui voit la glorification de la bêtise et de la petitesse, dont la doctrine est "j'achète donc je suis". Dans ces conditions, difficile de se faire entendre et surtout comprendre.

Le système capitaliste a besoin de croissance perpétuelle, c'est ainsi qu'il régit le sens de notre existence par le matérialisme effréné. Les consommateurs que nous sommes devenus sont des victimes apeurées, indispensables au maintien du capitalisme. Le processus n'est pas très compliqué, en consommant je détiens un pouvoir, en consommant autrement j'exerce mon pouvoir... Faut-il changer le monde? Je dis clairement OUI! Puis-je changer le monde? Ma réponse est non! En revanche en changeant moi-même, en me débarrassant de mes peurs, alors j'agis aussi sur mon prochain, et je l'aide à faire de même. C'est par le changement individuel que le monde changera, ça prendra plus de temps, mais le changement sera profond et durable...

Citation en provenance du commentaire précédent de Manu:
Un jour viendra où notre plus gros problème ne sera pas l'approvisionnement en ressources, ni les changements climatiques, ni tout autre phénomène. Ils seront bel et bien réels et catastrophiques, certe, mais le plus violent sera, je pense, les nouvelles guerres pour l'espace vital.

Ces guerres ont déjà commencé...
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

 

Rechercher

En vrac!

Black Hole - Black Whole

Les travaux de Nassim Haramein au sujet de la recherche de la structure du vide. Nassim Haramein est un physicien dont la richesse intérieure et l'indépendance naturelle lui ont certainement permis de garder son autonomie et sa liberté d'esprit, face aux idées arrêtées de certains physiciens accrochés à leurs certitudes des théories passéistes. L'originalité des travaux de Nassim réside dans son modèle de  réunification de la physique classique et de la physique quantique.

En complément de ces travaux, Nassim Haramein explore inlassablement les traditions séculaires et les religions du monde entier, persuadé que toutes ces découvertes sont des redécouvertes et que des signes du passé sont inscrits dans de nombreux symboles et édifices architecturaux du monde entier. (101min. ANG sous-titré FR)

 

Lire la suite...
Observer et comprendre

Les lois de la création sont tout autour de nous, observons-les en nous ouvrant plus à elles. L'équilibre de l'écosystème est une condition au développement et à la pérennité des espèces. Son fonctionnement a tout à nous apprendre et l'humanité commence à s'y intéresser, il était temps.

Lire la suite...