La puissance de l'esprit PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 39
MauvaisTrès bien 
Lundi, 27 Décembre 2010 19:46

Il me parait important à ce stade de mes publications de traiter par ce texte la puissance de l’esprit humain. En effet trop de questions restent en suspens quant aux phénomènes dits "paranormaux", beaucoup de gens entrent en acte de foi sur des nouvelles croyances récupérées et véhiculées par le monde ésotérique, générant ainsi de nouvelles illusions, de nouvelles sectes. La religion a de tout temps essayé de nous faire croire à la supériorité d’un dieu souvent responsable de tel ou tel destin, accident, apparition, phénomène inexpliqué. etc. En réalité communiquer aux humains que leur esprit est le plus fort c’est un peu leur donner la clé de la liberté, ce dessein n’arrange aucun dépositaire de pouvoir religieux, économique ou politique.

Si l’humain comprend qu’il est véritablement le plus fort par la puissance de son esprit alors il apprend qu’il peut tout faire, que le paradis ou l’enfer sont de ce monde en fonction de ce qu’il décide, qu’il paie dans sa vie par le lourd poids de sa conscience les actes mauvais en subissant les turpitudes qu’il s’afflige à lui-même. A l’inverse, lorsque l’humain acquiert la connaissance de la puissance qu’il détient, il peut alors axer ses pensées, ses sentiments, ses influences, sa volonté vers une destinée qui lui procure un bien-être tangible. Mais la puissance de l’esprit est telle qu’il faut en apprendre l’usage afin de n’en pas subir passivement les manifestations parfois bien surprenantes.

Pour commencer il faut cheminer sur la voie de la confiance en soi. En effet chaque être humain est incarné par ce que je nommerai une lumière de vie. Ce souffle impalpable qui nous habite représente un fragment de la Création, une réalité indéniable. De ce fait nous détenons chacun un fragment de la vérité universelle profondément ancrée en nous par le simple fait d’exister. A cette lumière de vie incarnée s’ajoutent la personnalité et la conscience, ce qui constitue l’ego, le moi, le "je". Si on accepte la réalité d’être un fragment de la Création, alors on accepte que les facultés dont elle nous dote, les formidables cadeaux que sont la logique et l’intelligence, puissent nous montrer le vrai et le faux, parfois même nous mettre en totale contradiction entre ce qu’on croit et ce qu’on sent. Nos cinq sens (jusque-là reconnus par la science) permettent la survie par l’évaluation de la réalité qui nous entoure et par les décisions que nous avons à prendre à chaque instant. Or un petit "je ne sais quoi" nous impulse des pressentiments face aux choses et aux personnes qui jalonnent notre chemin. D’aucuns parlent d’intuition, d’autres de commandement divin ou d’anges gardiens. Pour l’ensemble, ces phénomènes du ressenti restent bien difficiles à expliquer, souvent on se contente d’y coller une nouvelle croyance afin d’en assumer l’explication. Et si tout cela était réglé d’avance? Si tous ces phénomènes inexplicables s'expliquaient de manière rationnelle?

Je m’appuie ici sur l’enseignement de M. Edouard Albert Meier qu’il appartient à chacun d’explorer ou non, mais de toutes mes recherches c’est le seul cas qui ne heurte pas mon intelligence par des explications sans fond ou basées uniquement sur un acte de foi. L’esprit humain regorge de forces et de puissance. Il existe dans notre cerveau une petite glande, appelée glande pinéale, formée de cellules photosensibles comme le sont nos yeux. Il semble que cette petite glande soit un outil extraordinaire dont nous pouvons développer l’usage. Les animaux la possèdent également, ils l’utilisent plus que l’humain car ils ne disposent pas de la même conscience que nous, leur permettant de formuler des pensées et des projections abstraites. La glande pinéale est l’instrument d’un sixième sens que nous avons tous et que la science n’a pas encore défini (elle y arrivera...) comme tel: le ressenti. 

L’esprit est une énergie électromagnétique subtile. La science en est au stade des mesures électriques au sein de notre cerveau mais ne peut pas encore mesurer les flux subtils que notre conscience et que notre esprit génèrent en permanence, cela arrivera dans les temps futurs. Chaque être vivant dispose de sa propre fréquence vibratoire subtile unique. Les stations radio disposent chacune de leur propre fréquence parmi un bouquet de fréquences, qui peut être captée et isolée par les récepteurs radio. Il en va à peu de choses près de même avec les fréquences subtiles de l’être, tout en disposant d’un émetteur-récepteur, la fameuse glande pinéale.

L’être humain se polarise en positif et négatif (nord-sud) et émet tantôt du bien-être, tantôt du mal-être. Combien de fois avons-nous senti le mal-être d’une personne en étant juste à proximité? Ou encore combien de fois avons-nous pensé à quelqu’un et dans la seconde ce quelqu’un nous appelle au téléphone? Les exemples ne manquent pas. Mais à chaque fois on s’étonne de la "coïncidence" et on laisse passer le phénomène en le rangeant dans le tiroir à curiosités. C’est précisément ici qu’il faut s’arrêter pour explorer un peu plus ces bizarreries de l’existence, car elles n'ont en réalité rien de bizarre...

L’esprit peut voyager dans le temps, il peut déplacer des objets, il peut communiquer avec d’autres esprits, il peut puiser dans la conscience collective, il peut accéder à la mémoire universelle, il peut engendrer des images visibles par d’autres, des sons audibles, etc. Il n’est pas question ici de développer chacun de ces points mais de faire prendre conscience de la véritable mesure du pouvoir qui nous est donné, et de neutraliser ce que trop appellent le "paranormal" car le paranormal n’existe pas, il n’est que manifestation de notre esprit. Par exemple si l’on est convaincu de l’existence de la vierge Marie, qu’on est fermement disposé à communiquer avec elle, alors l’esprit peut la générer, l’esprit peut créer une image visible de cette Marie exactement comme le croyant l’imagine, d’autres seront même en mesure de voir avec leurs yeux cette image créée de toutes pièces. Dans l’ignorance de ce que l’esprit est capable de faire, on a tendance à en subir les manifestations sans les contrôler. La schizophrénie en est une des conséquences les plus courantes: l’esprit est capable de générer un deuxième ou un troisième ego qui peut(vent) nous dominer.

Tout cela sonne comme un récit de supers héros disposant de supers pouvoirs. Il n’est pas question d’insulter l’intelligence de quiconque par le contenu de ce texte, certains en reconnaîtront le bien-fondé per leurs propres expériences, d’autres me catalogueront dans le camp des "illuminés", mais si vous êtes en lecture c’est parce que vous recherchez également. Si vos à-priori vous éloignent à ce stade alors zappez vers d’autres pages car la suite nécessite que chacun se débarrasse de ses préjugés afin de comprendre comment entrer dans le contrôle de ces pans cachés de notre esprit.

Nous générons à chaque instant, à chaque pensée, à chaque émotion, des flux électriques subtils qui balayent à grande vitesse (instantanément) chacune de nos cellules. Non seulement ces flux nous affectent, mais ils imprègnent chaque chose autour de nous, nos habits, nos meubles, nos murs, nos voisins, notre entourage en général. Certaines personnes très sensibles ressentent ces flux, ils ne peuvent pas toujours expliquer clairement ce qu’ils sentent, mais ils ressentent sans équivoque. La difficulté réside dans la compréhension par la conscience de notre ressenti. Le pressentiment est un autre exemple notoire: lorsque nous nous apprêtons à faire quelque chose et que nous subissons un pressentiment positif ou négatif, très souvent (presque toujours) le résultat de l’action est à la mesure du pressentiment subi. Mais il nous est pratiquement impossible d’établir une image concrète de ce que le pressentiment était, seule sa polarité (positive ou négative) nous est compréhensible. Toutes ces manifestations sont canalisées par la glande pinéale qui est capable de capter les flux subtils. Lorsque le ressenti se manifeste, notre maigre usage de cette glande voile la compréhension des flux qui nous atteignent. En effet l’humain a pris parti pour une existence matérielle depuis trop longtemps, l’usage de la glande pinéale n’est plus d’actualité, celle-ci s’est fortement atrophiée ces derniers millénaires. Il nous est donc très difficile de comprendre avec notre conscience les différents signes transmis par elle et seuls certains sont encore capables d’en décrypter les messages.

 

Image du crâne humain et de la glande pinéale au centre.La glande pinéale pourrait se définir comme notre modem interne, permettant la communication de flux subtils en entrée et en sortie. Elle a souvent été considérée par des civilisations passées et contemporaines comme le fameux "troisième oeil" qui voit l’invisible. Elle travaille beaucoup lorsque les cinq sens sont en sourdine, pendant le sommeil profond, le coma ou encore à l’aube de la mort quand notre corps nous lâche. Qui ne connait pas quelqu’un - ou n’a pas expérimenté lui-même - un profond ressenti lorsqu’un être cher est à l’agonie ou en danger, même si ce dernier se trouve de l’autre côté de la planète? Ce phénomène d’émission et de réception de flux subtils est plus que courant. C’est donc notre quotidien matériel qui annihile l’usage de la glande pinéale, car en éveil et actif on est bien plus attentif à la réalité affectant nos cinq sens qu’à celle du ressenti.

De même que pour l’échange de flux subtils, la glande pinéale permet une exploration temporelle à chacun de nous, seuls encore des initiés en font un usage pratique. Comment expliquer la réalité de pouvoir rêver une semaine de vie en quelques centièmes de seconde de sommeil profond? En état d’éveil l’esprit fonctionne à une vitesse plus ou moins calquée sur le temps perceptible, mais en sommeil profond il se permet des bonds temporels impressionnants que nous nous voyons bien incapables de reproduire consciemment. Là encore c’est la glande pinéale qui agit en permettant à l’esprit d’entrer dans un mode de fonctionnement détaché de toute mesure normalement perceptible. Chacun de nous peut voyager dans le futur ou dans le passé, il nous appartient de développer les techniques de concentration afin de parvenir à saisir par la conscience tous les signes que notre formidable glande pinéale nous permet de ressentir.

D’autres facultés, comme le voyage extra-corporel, sont du ressort de la glande pinéale. Combien de récits plus ou moins similaires racontent l’expérience de personnes sur le bloc opératoire qui se voient voler au-dessus de leur corps et assister à l’opération en spectateurs capables de décrire tout ce qui s’est vraiment passé? Comme de coutume, il s’agit-là d’un moment où les cinq sens sont inactifs et où la glande pinéale reste seule en éveil. La lévitation, la télépathie et bien d’autres phénomènes dits "paranormaux" s’expliquent de la même manière, il serait bien long d’en rédiger les récits et les expériences, je veux ici continuer en donnant quelques astuces tirées de mon expérience personnelle afin de commencer (de recommencer) à développer l’usage de la glande pinéale.

D’aucuns l’auront pressenti (et oui...), l’usage de nos facultés passe par la concentration profonde, à savoir la méditation. Les premières expériences que l’on peut vivre sont de l’ordre du contrôle de la polarité de flux subtils. En effet nous sommes responsables de nos pensées, celles-ci génèrent les émotions (et non l’inverse!), et balancent notre être dans la polarité qui en découle. Si je pense au malheur que je vais vivre, alors je commence à émettre des flux subtils balancés dans le négatif, ma conscience, mon corps, mon entourage seront balayés par ces flux. A contrario, si je pense au bonheur que je vais vivre alors les flux émis se balanceront dans le positif avec le même balayage. Il m’appartient donc de contrôler mes pensées afin que la balance qui en découle soit la plus favorable pour moi. Pour ce faire seule une concentration et une focalisation sur mon esprit agissent véritablement. La méditation profonde avec des objectifs positifs occasionne une vibration subtile polarisée positivement. Pour commencer les exercices il faut se mettre en état de méditation profonde (ce n’est pas le thème de ce récit, des milliers de techniques existent, à chacun de trouver la meilleure pour soi-même), en focalisant sur le fait que tout ne peut être que succès. Je donne ci-dessous 12 phrases tirées de l’enseignement spirituel de M. Edouard Albert Meier que l’on peut répéter lors de ces méditations, ou à n’importe quel moment de la journée:

1. En vérité, je suis la création la plus brillante de l’idée de la Création.
2. En vérité, je suis en tous points d’accord avec les règles et recommandations de la Création et avec moi-même.
3. En vérité, tout devient le mieux pour moi parce que je vis dans le succès de l’idée de la Création.
4. En vérité, je sais qu’il n’y a aucune résistance à mes succès, tant dans mes pensées que dans mon imagination et mes sentiments.
5. En vérité, je sais que je peux tout faire et que le succès est toujours garanti, car c’est ainsi.
6. En vérité, je suis moi-même maître de mon destin ainsi que la conscience liée et le magnétisme psychique qui attire la santé, la paix, le calme, l’amour, le respect, la révérence, le succès et la richesse.
7. En vérité, je sais que mes pensées sont ma force et qu’avec elles je détermine tout de moi.
8. En vérité, mes pensées sont ma force de conscience et de subconscience et je me connecte avec elle à chaque seconde.
9. En vérité, je suis content et heureux et plein d’amour.
10. En vérité, je suis un avec la conscience de la Création et aussi avec moi-même.
11. En vérité, ma vie et mon travail sont faits de succès, parce que je sais que ce qui est le plus réussi est le succès.
12. En vérité, ma vie est accomplissement parce que tout s’accomplit dans moi, car je suis moi-même le succès.

Il n’y a rien de religieux à comprendre dans le mot Création, règles et recommandations de la Création, il s’agit des termes exprimant la force universelle de toute chose et des règles et recommandations naturelles observables dans toute forme de chose vivante ou non. Le mot richesse s’entend au niveau spirituel et non matériel.

Par cet exercice (à répéter sans modération), peu à peu nous prenons le contrôle sur la balance des flux que nous émettons. C’est un premier pas qu’il faut faire avant d’aller plus avant. La répétition de cet exercice est capitale, personnellement j’essaie de l’effectuer matin et soir, même si la vie moderne m’en détache parfois. On expérimentera très rapidement les effets notoires sur soi et sur les autres. Si vous avez une décision importante à prendre ou encore un rendez-vous délicat professionnel ou privé, il est préférable de faire cet exercice la veille avant de s’endormir, puis le lendemain matin avant de se mettre en action. L’exercice sera d’autant plus efficace s’il est effectué au minimum pendant 20 minutes, mais là encore à chacun de trouver son meilleur rythme. Il ne s’agit pas d’une révolution de la vie, mais vous vous sentirez de plus en plus calme et en confiance avec vous-même, et nombre de solutions se présenteront à vous. Par la concentration profonde vous ferez travailler votre glande pinéale même si cela vous semble imperceptible.

Un autre exercice de méditation consiste à répéter ces sept phrases simples:

Je vis dans la joie.
Je vis en santé.
Je vis sans souci.
Je vis dans l'harmonie.
Je vis en liberté.
Je vis en paix.
Je vis dans l'amour.

Pour la suite des exercices, on pourra combiner plusieurs demandes que l’on souhaite voir abouties, comme la santé d’un proche, le succès précis d’une action, l’harmonie visée avec quelqu’un, etc. Plus on médite avec des objectifs, plus la glande pinéale travaille et se développe, plus on ressent les flux et on commence à les comprendre. C’est un travail de longue haleine, n’allez pas croire qu’en une semaine vous pourrez acquérir les facultés de cette petite glande atrophiée. Je mets en garde les novices de la méditation ou les personnes sujettes à la schizophrénie sur les potentiels dangers d’une méditation mal contrôlée: s’il vous arrive d’entendre des voix ou une autre personne que vous-mêmes lors de vos méditations, des choses que vous ne contrôlez pas, gardez-vous de méditer ou consultez un psychiatre, la méditation n’est bénéfique que si elle est totalement contrôlée, un usage mal maîtrisé peut engendrer des dérèglements mentaux à ne pas sous-estimer.

Afin d’avancer dans le développement des facultés dont nous sommes dotés, une hygiène de vie est nécessaire. Essayez de méditer un lendemain de cuite et vous verrez que cela ne rime à rien.

Avec ces premières indications, si vous les suivez avec une certaine discipline, vous ouvrirez la porte d’un trésor gigantesque caché au fond de vous. Avec le temps et les méditations vous pourrez explorer les différentes facettes du pouvoir de l’esprit, vous pourrez faire et vivre des expériences insoupçonnées jusque-là. Mais n’oubliez jamais que ce chemin s’accompagne d’accumulation de sagesse et que seul cela compte. N’hésitez pas à méditer sur la guérison d’une maladie propre ou de quelqu’un de votre entourage, sur le succès des actions de vos proches, sur l’amour véritable que vous avez à donner, sur un besoin de voir pendant le rêve nocturne, sur la paix entre les hommes, sur les bienfaits que l’humanité peut faire, etc. A chaque étape vous rencontrerez des surprises qui ne vous surprendront plus, c’est là le signe que votre glande pinéale s’est éveillée.

Je terminerai par la puissance que les humains peuvent générer si tous convergent vers le même objectif. Même si nous sommes des millions à méditer le même souhait au même moment nous ne pourrons pas par exemple empêcher une éruption volcanique ni un tremblement de terre, mais nous pouvons empêcher une guerre ou améliorer la conscience universelle des hommes. N’est-ce pas là le meilleur usage de la puissance de l’esprit?

Orlandres

*******

Contrat Creative Commons

 

Commentaires  

 
0 # anonyme 26-06-2011 17:42
Je n'ai pas tout lu car ce n'est pas necessaire.
Selon moi la terre c'est nous, nous sommes la terre, l'espace pas de limites ! tous unis comme un grand réseau sans fil il suffit d'etre a l'écoute !
si une information parvient a vous elle est pour vous il faut oublier les mots(je sais quand mon chien a soif pourtant il n'aboit pas sauf si je met du temp a lui amené de l'eau)vous savez tous quand quelqu'un marche près derrière vous sans vous retourner sauf pour confirmer!
la soumission aux confort matériel nous éloigne de ce réseaux à cause des priorité induites par le mode de vie actuel et a venir qui elles ne sont pas communes a tous.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # popo 26-09-2014 04:20
Enfin un bon article sur Billy Meier.
Rare dans nos contrées francophones.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # popo 26-09-2014 04:21
Enfin un von article sur Billy Meier . Wrare dans nos contrées francophones
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Mikezukz 28-04-2015 04:42
Debut intéressent mais arrivé a la phrase
"Les animaux la possèdent également, ils l’utilisent plus que l’humain car ils ne disposent pas de conscience comme nous"
comment vous pouvez vous tromper sur cela la science a prouvé que les animaux ont une conscience donc vous vous trompez
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Orlandres 28-04-2015 10:10
Merci pour votre commentaire. Ne voulant pas entrer dans la radicalisation de votre propos "donc vous vous trompez", j'ai modifié la phrase ainsi:
"...ils l’utilisent plus que l’humain car ils ne disposent pas de la même conscience que nous, leur permettant de formuler des pensées et des projections abstraites."

Aucune confusion n'est plus possible à la lecture de celle-ci, je n'affirme pas que les animaux n'ont pas de conscience, juste que leur niveau de conscience est totalement différent.

Je vous invite à visionner ceci: http://www.nouvelleconscience.net/nc/articles/3-actualites/99-2015-05-10-11-20-11

Orlandres
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # sun 23-04-2017 16:55
Je sens en moi une certaine puissance concernant mon esprit et l'influence de mes pansées sur le temps ou les gens. Je n'ai aucune crainte concernant ma sécurité physique, je veut dire par là, je que me sens intouchable, inapprochable et même inviolable. J'ai découvert certaines facettes de mes capacités à renvoyer une forte énergie aux personnes tristes ou sans humeur quelconque.
J'ai l'impression de tout savoir sur une personne au moment même ou je la rencontre, je ne peut pas deviner sa vie ou son vécu, mais dans ses manières et la façon de communiquer ou même de se déplacer me permet de cerner la personne à la perfection et même de réussir à mettre le doigt sur un point sensible qui faisais jusqu'à moi, parti de leur inconscient. Je n'exprime aucune prétention en exposant tout cela, je me demande juste si la puissance de mon esprit peut influer sur la connaissance des autres et parvenir à comprendre en eux ce que eux mêmes ne déterminent pas lors de leur propre remise en question.
Concernant les ressentis, je me considère comme un soleil. Mon corps est froid mais diffuse beaucoup de chaleur et d'énergie. Je n'ai que 17 ans, je n'ai aucune qualification mais je suis sure d'une chose; c'est que la puissance de mon esprit est très large et je me sens en capacité d'accomplir de grande chose. Je suis en pleine construction émotionnelle et je suis encore très jeune mais je sais que j'ai des capacités intellectuelles excessivement puissantes.
J'aimerai beaucoup avoir un conversation constructive avec vous ou les internautes car j'ai besoin d'approfondir mes connaissances ainsi que mes capacités.
Merci d'avoir lu ma note.
-Sun
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
-1 # Orlandres 23-04-2017 19:44
Chère Sun,
Merci pour votre message. Nous continuerons à échanger par courriel si cela vous convient.
Je constate que vous découvrez assez jeune ce que d'autres prennent beaucoup de temps à explorer, c'est tout à votre avantage pour la vie que vous entamez.
Meilleures pensées.
Orlandres
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

 

Rechercher

En vrac!

Que sait-on vraiment de la réalité?

Ce film vous propose une version allongée de 2 heures et demi avec de nouvelles animations, nouveaux entretiens, et de nouveaux concepts afin de développer toutes les splendeurs de la physique quantique et de ses infinités. Le film rend compte de nouvelles compréhensions scientifiques importantes qui montrent une liaison de plus en plus solide entre la mécanique quantique, la neurobiologie, la conscience humaine et la réalité quotidienne. L'humour et l'efficacité des animations contribuent au caractère unique du film. (FRA - 148min)

Lire la suite...
Du doute à l’échafaud

Commentaire posté sur Area51 en novembre 2008, ce texte est une forme de confession personnelle de l'être en quête face au jugement de l'entourage. Ceux qui cherchent les vérités se reconnaîtront, ce récit explique la solitude engendrée par les recherches personnelles, la condamnation et la moquerie de ceux qui ont encore "l'esprit fermé".

Lire la suite...